Que signifie exactement la zone de chalandise ?

Par définition, la zone de chalandise est la zone d’où proviennent les principaux clients d’un point de vente, de manière habituelle ou prévisionnelle. Cela est conditionné par la distance, la durée du trajet, l’attractivité du point de vente et la concurrence.

Comment déterminer une zone de chalandise ?

Pour déterminer une zone de chalandise, deux procédés existent : les courbes isométriques s’obtiennent à partir le trajet emprunté par les clients pour se rendre au point de vente. Les courbes isochrones, par contre, s’obtiennent à partir du temps que met le client pour y arriver. Ces courbes permettent d’avoir une idée de la situation du lieu, en procurant une carte géographique de la clientèle. Ces données s’obtiennent par l’analyse de la population : le nombre, la tranche d’âge, la constitution des ménages avec leurs habitudes et leurs budgets. L’analyse de la concurrence contribue également à connaître les produits et les offres existantes, ainsi que le chiffre d’affaires potentiel. Enfin, il y a l’analyse de l’attractivité de la zone.

Pourquoi déterminer sa zone de chalandise ?

À partir de la zone de chalandise, on peut déterminer précisément la provenance des clients actuels qu’il faut fidéliser, et savoir où il faut agir pour attirer de nouveaux clients. Ainsi, on optimise les investissements publicitaires en ciblant la communication. Ces renseignements sont nécessaires pour avoir une bonne stratégie commerciale. Elle permet d’avoir une meilleure vision du marché et des concurrents. Ainsi, on peut adapter l’offre qu’on va proposer non seulement par rapport à ces derniers, mais également par rapport aux besoins de la clientèle. Elle permet aussi de déterminer le meilleur emplacement pour implanter un point de vente. Cela entre en compte dans la maîtrise des coûts de fonctionnement et d’investissement.

Comment utiliser sa zone de chalandise ?

À l’aide de la carte géographique, il faut répartir la zone de chalandise en quatre segments. La zone primaire est la plus importante. Ce sont les clients les plus proches du point de vente. C’est le fond minimum du commerce pour garantir le chiffre d’affaires. L’objectif est de maintenir cette zone comme acquise. Quand la concurrence commence à se faire ressentir, on est dans la zone secondaire. Cette clientèle a besoin d’être attirée, courtisée et fidélisée. La zone tertiaire permet de conquérir de nouveaux clients, il faut user de plus de stratégie pour attirer. Enfin, les hors zones sont les clients non-résidents mais de passage. Ils sont importants en fonction de l’emplacement, près d’une bouche de métro ou un carrefour stratégique.

Zoom sur l’e-logistique: en quoi consiste t-elle ?
Quels sont les types d’outils les utilisés dans la traçabilité logistique ?