Zoom sur l’e-logistique: en quoi consiste t-elle ?

La « e-logistique », aussi appelée logistique du e-commerce est l’élément principal du succès du e-commerce. Même si elle n’est pas le point fondamental de la réussite du site de commerce électronique, elle est cependant pointée du doigt si celui-ci échoue.

La « e-logistique », c’est quoi exactement ?

D’après les spécialistes de la logistique, la e-logistique est l’ensemble des moyens mis en place pour assurer la gestion de divers flux de marchandises dans une société du e-commerce. Si une opération e-commerce produit un heureux résultat, c’est qu’on a une un contrôle de la combinaison de la chaîne d’approvisionnement.

Les buts de la e-logistique

Les produits qui sont prêts à être lancés sur internet sont censés matériellement gérés d’une manière parfaite et livrés dans les délais d’où l’intérêt de la logistique dans la réussite du site e-commerce.

Cependant, l’objectif de la e-logistique est non seulement de gérer la livraison et les stocks, mais également de maîtriser la relation client. Elle est censée offrir plus de services pour satisfaire les besoins des clients tels que la gestion des retours clients, les outils de traçabilité et démarche marketing.

Pour la gestion des retours clients, le logisticien est obligé de prévoir les retours si le service n’est pas à la satisfaction des clients ou quand il a confondu sa commande.

Quant au matériel de traçabilité, le logisticien doit avoir un bon matériel de suivi des différentes opérations et de les mettre à la disposition des consommateurs.

En ce qui concerne l’approche marketing, une logistique fiable et connue du consommateur constitue un meilleur outil de marketing.

Les caractéristiques fondamentales de la e-logistique

Au niveau du stockage, il est possible d’avoir un niveau de stock global plus bas à cause de l’existence d’un nombre d’approvisionnements intermédiaires moindres. Tous les services logistiques de valeur la plus élevée comme la différenciation retardée, le co-packing, la préparation de commandes, sont censés être réalisés dans un seul magasin de stockage.

Au niveau du transport, les consommateurs demandent un délai de livraison quasiment égal à celui dont ils tirent profit s’ils allaient physiquement à l’entrepôt. Le transport est susceptible de se faire jusqu’au consommateur ou dans un point de collecte. Le transport constitue d’une manière globale un domaine de coût plus considérable que dans la répartition traditionnelle.

Au niveau des systèmes de signalements : l’e-commerce demande une vérification des commandes jusqu’à leur transfert au consommateur final. Les programmes de types TMS et SCEM sont spécialement nécessaires.

Quels sont les types d’outils les utilisés dans la traçabilité logistique ?
Que signifie exactement la zone de chalandise ?